constallations
retour
25 mai 16 – 18h. ISELP, Boulevard de Waterloo, Bruxelles.

L’ISELP invite les artistes Annie Abrahams, Pascale Barret et Alix Desaubliaux à clôturer le projet de recherche et de création Constallations dans ses espaces.

OUDEIS – Laboratoire des arts numériques, électroniques et médiatiques, qui a soutenu le projet dans le contexte de son axe de recherche sur l’exposition et l’automatisation, prendra également part à l'évènement.
Ce sera l’occasion de découvrir le rendu suite à la dixième et dernière session du cycle d’échanges entre les trois artistes qui se seront rassemblées à Bruxelles, une rencontre-sculpture prenant la forme d’une installation, d’un objet, d’une performance et/ou d’un texte, en fonction de leur humeur, leurs envies et réflexions du moment.
Préparatifs :

- Intervention Mélanie Rainville, chargée de recherche à l'ISELP:
"Pourquoi avoir invité Constallations à faire sa session #10 à l'ISELP?" 10 min.

- Analyse / intervention “La liberté n’existe pas dans l’académisme.”
Sandra Bébié-Valérian. 20 min. Article suivra.

- Présentation de la méthodologie de Constallations. Distribution d'un dépliant.
Lecture à trois voix par Alix, Annie et Pascale. Improvisation. 10 min.

- Le 24 Annie, Pascale et Alix ont pensé une liste d'actions possibles à faire.
Sur le moment elles devaient en choisir un (ou deux) sans concertation avec les autres et la lancer comme défi. Chaque action/défi dure 10 minutes.

* Le Rire. Rire sans interruption. Sourire. Rire pour, contre, avec... parce que …

* Parler en langues. Converser à trois avec des phrases qui ne se répondent pas, qui ne se suivent pas. Garder son sérieux. Improvisation.

* Le signe d'appartenance. Avec un fil blanc et une aiguille Pascale, Annie et Alix se brodent un signe simple sur leurs vêtements. Proposition est fait au public de les inclure .... en brodant le même signe sur leurs vêtements.

* Sculpture improvisé. Avec ce qui est disponible, nous articulons une sculpture au milieu de l'exposition. Le public est invité à participer. On regarde, parle d'un titre, change, discute.

* Tisser. Trois couleurs, trois crochets qui se lient. Apprendre ensemble. Inviter le public à remplacer, à continuer après les 10 min. Éventuellement à combiner avec le “parler en langues”.

* Le bandeau. Pascale, Alix et Annie, se mettent un bandeau devant les yeux et se déplacent, se promènent parmi le public. Elles leur demandent s'ils.elles ont besoin d'explications, ont des questions. Q&A non frontal, non autoritaire.

* Le silence connecté. Invitation à une connexion sans paroles, les yeux fermés. Le public peut participer ou regarder.

* Défi lancé par le public.
Annie, Pascale et Alix peuvent aussi décider de lancer un autre défi que ceux pensés en amont.
Photos Peter Westenberg (merci).
link to 15 more photos on flickr
ISELP webpage with announcement
Actualisé :
* Laughing 10 minutes.
* La sculpture improvisée.
* Intervention de Mélanie Rainville.
* Analyse/Intervention de Sandra Bébié Valérian.
* Lecture à trois de la méthodologie.
* Une Q&R les yeux blindés.
* Partage d'un verre (ailleurs)